top of page

le CPF définition - Comment utiliser mon Compte Personnel de Formation


Le Compte Personnel de Formation ou CPF permet de financer des formations certifiantes et qualifiantes éligibles
 
Il s’adresse aux

  • Salariés, y compris ceux en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, et jusqu’à leur départ en retraite

  • Demandeurs d’emploi

  • Jeunes sortis sans qualification du système scolaire

  • Agents publics (L’alimentation et l’utilisation du CPF est spécifique dans la fonction publique : retrouvez toutes les informations sur notre page dédiée “le CPF dans la fonction publique”)

  • Travailleurs indépendants depuis 2018 (artisans, commerçants, micro-entrepreneurs, autoentrepreneur, agriculteur, artiste auteur…), professions libérales ou professions non salariées, et conjoints collaborateurs

 
Connaître ses droits à la formation
En se connectant à son espace personnel Mon Compte Formation chaque personne titulaire d’un compte peut connaitre son solde CPF. Chaque année, le compte est crédité en euros et calculé au prorata du temps de travail en année N-1.
 
Le compte est alimenté de 500 euros par an avec un plafond de 5000 € ou de 800 euros par an avec un plafond de 8000 €, pour les moins qualifiés .
Pour exemple :  un salarié qualifié n’ayant jamais utilisé son CPF dispose aujourd’hui de 3940€ pour choisir une formation éligible CPF et un autre ayant déjà eu des formations dispose de 2400€.









Faut-il l’accord de son employeur ou de Pôle emploi pour utiliser son CPF ?
La mobilisation du compte personnel de formation relève de l’initiative du salarié et du demandeur d’emploi.
• Formation suivie hors temps de travail : sans l’accord de l’employeur
• Formation suivie en tout ou partie, pendant le temps de travail, le salarié doit demander une autorisation d’absence à son employeur.
La demande du salarié doit intervenir au minimum 60 jours avant le début d’une formation d’une durée inférieure à six mois et au minimum 120 jours pour une formation d’une durée de six mois ou plus. À compter de la réception de la demande, l’employeur dispose d’un délai de 30 jours calendaires pour notifier sa réponse au salarié. L’absence de réponse de l’employeur dans ce délai vaut acceptation de la demande.

moncompteformation.JPG
bottom of page